DetailPage-MSS-KB

Base de connaissances

Numéro d'article: 102873 - Dernière mise à jour: mardi 21 décembre 2004 - Version: 3.0

Ancien nº de publication de cet article : F102873
Cet article peut contenir des liens vers des informations en langue anglaise (pas encore traduites).

Sommaire

Résumé

Cet article explique les conventions des spécifications ARC (Advanced RISC Computing) utilisées pour définir le chemin d'accès à une installation Windows NT sur les ordinateurs à processeur Intel x86 et RISC. Cet article est constitué des sections suivantes :

  • Comparaison des chemins ARC basés sur x86 et basés sur RISC
  • Différences de syntaxe et de mise en oeuvre entre MULTI(X) et SCSI(X)
  • Exemples de chemins ARC basés sur x86 et basés sur RISC

Comparaison des chemins ARC basés sur x86 et basés sur RISC

Sur les ordinateurs x86, le chemin menant à chacune des installations de Windows NT est exprimé par une ligne unique dans le fichier BOOT.INI, alors que sur les ordinateurs RISC, un bloc de quatre lignes est utilisé dans les options de démarrage du microprogramme de l'ordinateur pour pointer vers une installation unique de Windows NT. Si votre ordinateur x86 dispose de plusieurs installations de Windows NT, le fichier BOOT.INI comporte un chemin ARC pour chacune. Lors du processus de démarrage, un menu de démarrage vous invite à choisir celle qui vous intéresse.

Un chemin ARC se présente en général sous deux variantes principales, l'une commençant par MULTI(), l'autre par SCSI(). Ces deux variantes sont utilisées sur les ordinateurs x86, alors que seule la variante SCSI() est utilisée sur les ordinateurs RISC :

Ordinateurs x86

Les exemples suivants représentent deux chemins ARC BOOT.INI possibles :
multi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)\<winnt_dir>

- ou -

scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)\<winnt_dir>


où X, Y, Z et W sont des numéros qui identifient l'élément situé à leur gauche.

Ces deux exemples de chemin ARC permettent à Windows NT de trouver le répertoire %SystemRoot% et de terminer le processus de démarrage en chargeant les fichiers présents dans ce répertoire. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section "Différences de syntaxe et de mise en oeuvre entre MULTI(X) et SCSI(X)" ci-dessous.

Ordinateurs RISC

L'architecture RISC exigeant que le microprogramme pointe sur différentes zones du système, le chemin ARC vers une installation Windows NT unique se compose d'un groupe de quatre définitions incluant des chemins ARC (contre une seule ligne de définition de chemin ARC sur les ordinateurs x86). Chaque chemin ARC qui suit l'une des quatre définitions commence par le nom de la définition, suivi de SCSI() :

   SYSTEMPARTITION scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)
   OSLOADER  scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)\os\<rép_nt>\osloader.exe
   OSLOADPARTITION scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)
   OSLOADFILENAME  \<winnt_dir>
				


Chaque ligne du bloc précédent est expliquée ci-dessous.

Définition 1 (SYSTEMPARTITION) :
Définit le chemin d'accès à SYSTEMPARTITION, petite partition système FAT (File Allocation Table) qui contient OSLOADER.EXE et HAL.EXE :

scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)


Définition 2 (OSLOADER) :
Définit le chemin d'accès au fichier OSLOADER. Elle est similaire à SYSTEMPARTITION, mais comprend un descripteur du chemin d'accès :

scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)\os\<nt_dir>\osloader.exe

où <nt_dir> représente le répertoire qui contient OSLOADER.EXE.


Définition 3 (OSLOADPARTITION) :
Définit la partition de démarrage qui contient le reste des fichiers système Windows NT :

scsi(X)disk(Y)rdisk(Z)partition(W)


Définition 4 (OSLOADFILENAME) :

Définit le nom du répertoire d'installation de Windows NT (winnt_dir) sans lettre de lecteur :

\<winnt_dir>


Différences de syntaxe et de mise en oeuvre entre MULTI(X) et SCSI(X)

Syntaxe MULTI(X)

La syntaxe MULTI(X) du chemin d'accès ARC est utilisée uniquement sur les ordinateurs x86. Dans Windows NT version 3.1, ce chemin d'accès est valide uniquement pour les lecteurs IDE et ESDI ; dans Windows NT versions 3.51 et 4.0, il est également valide pour les lecteurs SCSI.

La syntaxe MULTI() indique à Windows NT qu'il doit recourir au BIOS des ordinateurs pour charger les fichiers système. Cela signifie que le système d'exploitation devra effectuer des appels BIOS à l'interruption (INT) 13 pour trouver et charger NTOSKRNL.EXE et tous les autres fichiers requis pour démarrer Windows NT.

Les paramètres X, Y, Z et W ont la signification suivante :

  • X est le nombre ordinal de la carte et doit toujours être 0 (pour la raison expliquée ci-dessous).
  • Y est toujours 0 (zéro) si le chemin d'accès ARC commence par MULTI(), car MULTI() appelle l'interruption 13 mentionnée plus haut, et n'a donc pas besoin des informations du paramètre DISK().
  • Z est l'ordinal du disque de la carte ; il s'agit généralement d'un chiffre compris entre 0 et 3.
  • W est le numéro de la partition. À l'exception des partitions de type 5 (MS-DOS étendue) et 0 (inutilisée), toutes les partitions reçoivent un numéro, les partitions principales en premier, les lecteurs logiques ensuite. REMARQUE : le premier numéro valide pour W est 1, par opposition à X, Y et Z qui démarrent à 0 (zéro).
En théorie, vous pouvez utiliser cette syntaxe pour démarrer Windows NT sur n'importe quel lecteur du système. Cependant, cela implique que tous les lecteurs soient correctement identifiés à l'aide de l'interface standard INT 13 ; la prise en charge de cette interface variant d'un contrôleur de disque à l'autre, et la plupart des BIOS système n'identifiant qu'un seul contrôleur de disque à l'aide de INT 13, il est en pratique plus prudent de n'utiliser cette syntaxe que pour démarrer Windows NT depuis les deux premiers lecteurs connectés au contrôleur de disque principal ou depuis les quatre premiers lecteurs dans le cas d'un contrôleur EIDE à double canal.

Dans un système exclusivement IDE, la syntaxe MULTI() fonctionnera jusqu'à quatre lecteurs au maximum sur les canaux primaire et secondaire d'un contrôleur à double canal.

Dans un système exclusivement SCSI, la syntaxe MULTI() fonctionnera pour les deux premiers lecteurs du premier contrôleur SCSI (à savoir, le contrôleur dont le BIOS se charge en premier).

Dans un système mixte SCSI et IDE, la syntaxe MULTI() fonctionnera uniquement pour les lecteurs IDE du premier contrôleur.

Syntaxe SCSI(X)

La syntaxe SCSI() est utilisée sur les ordinateurs RISC et x86 et dans toutes les versions de Windows NT. La notation SCSI() indique que Windows NT doit charger un pilote de périphérique de démarrage et l'utiliser pour accéder à la partition de démarrage.

Sur un ordinateur x86, le pilote de périphérique utilisé est NTBOOTDD.SYS, qui se situe à la racine du lecteur système (généralement le lecteur C) et constitue une copie du pilote de périphérique du contrôleur du lecteur utilisé.

Sur un ordinateur RISC, le pilote est intégré dans le microprogramme, comme l'exigent les normes RISC, de sorte qu'aucun fichier n'est requis.

Les paramètres X, Y, Z et W ont la signification suivante dans la syntaxe SCSI() :

  • X est le nombre ordinal de la carte, tel qu'identifié par le pilote NTBOOTDD.SYS.
  • Y est l'ID SCSI du disque cible.
  • Z est le numéro d'unité logique SCSI du disque cible. Ce numéro est presque toujours 0 (zéro).
  • W est le numéro de la partition. À l'exception des partitions de type 5 (MS-DOS étendue) et 0 (inutilisée), toutes les partitions reçoivent un numéro, les partitions principales en premier, les lecteurs logiques ensuite.

    REMARQUE : le premier numéro valide pour W est 1, par opposition à X, Y et Z qui démarrent à 0 (zéro).
Lorsque la notation SCSI() est utilisée, la valeur de X dépend de NTBOOTDD.SYS. Chaque pilote SCSI sous Windows NT dispose de sa propre méthode pour ordonner les contrôleurs, mais cet ordre suit généralement celui du chargement du BIOS sur les contrôleurs (si le BIOS est chargé).

En outre, si vous disposez de plusieurs contrôleurs qui utilisent des pilotes de périphériques différents, basez-vous uniquement sur ceux que NTBOOTDD.SYS contrôle pour déterminer la valeur du paramètre X. Par exemple, si vous possédez un Adaptec 2940 (pilote AIC78XX.SYS) et un Adaptec 1542 (pilote AHA154X.SYS), X sera toujours 0. Seul changera le fichier NTBOOTDD.SYS :

  • Si vous chargez Windows NT à partir d'un lecteur sur l'Adaptec 2940, NTBOOTDD.SYS est une copie d'AIC78XX.SYS.
  • Si vous chargez Windows NT à partir d'un lecteur sur l'Adaptec 1542, NTBOOTDD.SYS est une copie d'AHA154X.SYS.

Exemples de chemins ARC basés sur x86 et basés sur RISC

Les exemples suivants sont des chemins d'accès ARC valides. Les deux premiers exemples sont des chemins d'accès ARC sur des ordinateurs x86. Le troisième exemple est tiré d'une même entrée de démarrage sur un ordinateur RISC DEC Alpha AXP 150, mais doit convenir à tous les ordinateurs RISC disposant de configurations de lecteurs similaires.

REMARQUE : si le fichier BOOT.INI contient plusieurs chemins d'accès ARC et que l'ordinateur présente une combinaison de cartes SCSI comme indiqué dans les exemples 1 et 2 ci-dessous, vous devez copier le pilote SCSI approprié dans le nom de fichier NTBOOTDD.SYS du répertoire racine de la partition système (généralement le lecteur C) avant d'arrêter le système pour démarrer à partir d'une installation Windows NT située sur un lecteur connecté à l'autre contrôleur SCSI. En effet, quel que soit le lecteur où se trouve l'autre installation Windows NT, NTBOOTDD.SYS réside toujours sur la partition système.

Exemple 1 : plusieurs contrôleurs SCSI

Cet exemple utilise un ordinateur x86 avec les lecteurs et contrôleurs suivants installés :

  • Deux contrôleurs SCSI Adaptec 2940, disposant chacun de deux disques durs d'1 gigaoctet (Go) aux ID 0 et 1.
  • Un contrôleur de disque SCSI Adaptec 1542, avec deux disques durs d'1 Go aux ID 0 et 4.
Chaque disque dur a une seule partition principale d'1 Go. Pour les besoins de cet exemple, les partitions sont numérotées de 1 à 6. Les partitions 1 et 2 identifient les disques 1 et 2 reliés au contrôleur Adaptec 2940, les partitions 3 et 4 identifient les disques reliés au deuxième contrôleur Adaptec 2940 et les partitions 5 et 6 les disques de l'Adaptec 1542. L'un des chemins d'accès ARC suivants figure dans BOOT.INI, en fonction de la partition sur laquelle vous avez installé Windows NT. Cet exemple suppose que Windows NT est installé dans un répertoire nommé WINNT35 :

Windows NT installé sur le chemin d'accès ARC correspondant

Partition1(sur 1er Adaptec 2940) multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition2(sur 1er Adaptec 2940) multi(0)disk(0)rdisk(1)partition(1)\WINNT35
Partition3(sur 2e Adaptec 2940)  scsi(1)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition4(sur 2e Adaptec 2940)  scsi(1)disk(1)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition5(sur Adaptec 1542)     scsi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition6(sur Adaptec 1542)     scsi(0)disk(4)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
				


REMARQUES : Pour les partitions 3 et 4, NTBOOTDD.SYS est une copie d'AIC78XX.SYS, pour les partitions 5 et 6, NTBOOTDD.SYS est une copie d'AHA154X.SYS. Au lieu des chemins d'accès ARC des partitions 1 et 2, vous pouvez aussi utiliser les chemins suivants, à condition de disposer d'un fichier NTBOOTDD.SYS qui soit une copie du pilote AIC78XX.SYS :

Windows NT installé sur le chemin d'accès ARC correspondant

Partition1(sur 1er Adaptec 2940) scsi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition2(sur 1er Adaptec 2940) scsi(0)disk(1)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
				


Toutefois, le programme d'installation de Windows NT utilise toujours la syntaxe MULTI() pour ces deux premiers lecteurs.

Exemple 2 : environnement mixte IDE et SCSI

Cet exemple utilise un ordinateur x86 avec les lecteurs et contrôleurs suivants installés :

  • Un contrôleur EIDE double canal avec trois lecteurs d'1 Go, deux sur le canal principal et un sur le canal secondaire.
  • Un contrôleur SCSI Adaptec 2940 avec un seul disque dur de 4 Go à l'ID 3.
Les trois lecteurs EIDE ont chacun une partition d'1 Go et le lecteur SCSI quatre partitions d'1 Go. Pour les besoins de cet exemple, les partitions sont numérotées de 1 à 7, les partitions 1 et 2 identifiant les disques 1 et 2 du canal principal du contrôleur EIDE, la partition 3 sur le canal secondaire et les partitions 4, 5, 6 et 7 sur le lecteur SCSI. L'un des chemins d'accès ARC suivants figure dans BOOT.INI, en fonction de la partition sur laquelle vous avez installé Windows NT. Cet exemple suppose que Windows NT est installé dans un répertoire nommé WINNT35 :

Windows NT installé sur le chemin d'accès ARC correspondant

Partition1 (canal EIDE principal)  Multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition2 (canal EIDE principal)  multi(0)disk(0)rdisk(1)partition(1)\WINNT35
Partition3 (canal EIDE secondaire) multi(0)disk(0)rdisk(2)partition(1)\WINNT35
Partition4 (sur Adaptec 2940)      scsi(0)disk(3)rdisk(0)partition(1)\WINNT35
Partition5 (sur Adaptec 2940)      scsi(0)disk(3)rdisk(0)partition(2)\WINNT35
Partition6 (sur Adaptec 2940)      scsi(0)disk(3)rdisk(0)partition(3)\WINNT35
Partition7 (sur Adaptec 2940)      scsi(0)disk(3)rdisk(0)partition(4)\WINNT35
				


REMARQUES : le chargement de Windows NT à partir des partitions 4 à 7 requiert un fichier NTBOOTDD.SYS qui soit une copie d'AIC78XX.SYS.

Exemple 3 : variables de démarrage sur un DEC Alpha AXP 150

Sur un ordinateur RISC, tous les chemins de démarrage sont définis via le microprogramme. Lorsque vous créez une entrée de démarrage pour un ordinateur RISC, le microprogramme vous guide par une série d'invites pour vous aider à définir correctement les chemins ; cela signifie que vous ne devez jamais, hormis pour réparer une entrée de démarrage qui ne fonctionne plus, modifier directement les chemins ARC d'un ordinateur RISC.

L'exemple suivant représente une entrée de démarrage sur un DEC Alpha AXP 150 équipé d'un seul disque dur à l'ID 0, partitionné comme suit :

  • Une partition système de 4 Mo.
  • Une partition de démarrage de 396 Mo.
Windows NT est installé sur la partition de démarrage dans un répertoire nommé WINNT35. Le répertoire OSLOADER est également nommé OS\WINNT35, mais il se trouve sur la partition système. L'entrée de démarrage comprend les valeurs suivantes :

   SYSTEMPARTITION scsi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)
   OSLOADER  scsi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\os\winnt35\osloader.exe
   OSLOADPARTITION scsi(0)disk(0)rdisk(0)partition(2)
   OSLOADFILENAME  \WINNT35
				

Les informations contenues dans cet article s'appliquent au(x) produit(s) suivant(s):
  • Microsoft Windows NT Advanced Server 3.1
  • Microsoft Windows NT Server 3.5
  • Microsoft Windows NT Server 3.51
  • Microsoft Windows NT Server 4.0 Standard Edition
  • Microsoft Windows NT Workstation 3.1
  • Microsoft Windows NT Workstation 3.5
  • Microsoft Windows NT Workstation 3.51
  • Microsoft Windows NT Workstation 4.0 Édition Développeur
Mots-clés : 
kbhowto kbusage KB102873
L'INFORMATION CONTENUE DANS CE DOCUMENT EST FOURNIE PAR MICROSOFT SANS GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE. L'UTILISATEUR ASSUME LE RISQUE DE L'UTILISATION DU CONTENU DE CE DOCUMENT. CE DOCUMENT NE PEUT ETRE REVENDU OU CEDE EN ECHANGE D'UN QUELCONQUE PROFIT.
Partager
Options de support supplémentaire
Forums du support Microsoft Community
Nous contacter directement
Trouver un partenaire Microsoft Certified Partner
Microsoft Store